Biographie de Jorge Donn

Publié le par freesia

Il faut que je trouve ceci :Jorge Donn danse Béjart. Première biographie de Jorge Donn par France Ferran. Préface rédigée par Maurice Béjart et photographies de Tony Catany aux Éditions Nathan

et ceciJorge Donn par le ballet du XXe siècle de Sylvie Barat chez L'Harmattan, 2001.

Publié dans Livres sur la danse

Commenter cet article

Mamma ha sempre raggione 11/04/2007 23:06

J'ai reçu votre mail, je ne m'imaginais pas que mon commentaire allait être lu ! J'ai vu votre blog sur le blog de ma fille (Julio Bocca) .J'ai recherché le programme de ce specatcle de Jorge Donn : ce n'est pas 1 an ou 2 ans avant sa disparition, mais l'année de sa disparition, en 1992.  Il y avait 2 parties. La première était le grand chanteur de tango, disparu aussi aujourd'hui, Roberto Goyeneche. La deuxième, était le Boléro de Ravel interprété par Jorge Donn. Bien sûr, il n'avait plus la grâce des débuts, ni du film de Lelouch que nous avions tous vu, c'est un corps fatigué qui évoluait mais il y avait tant d'énergie farouche que c'était poignant. Il ruisselait de sueur et dans les projecteurs c'était des perles scintillantes qui s'échappaient de sa chevelure à chaque virevolte. Nous avions été le féliciter dans sa loge. Je n'imaginais pas que peu de temps après... Je vous donne un lien avec un article en français sur la parution du livre sur Julio Bocca. Comme vous ne lisez pas l'espagnol, cela peut vous aider :
http://www.lepetitjournal.com/content/view/13409/303/
    Amicalemen

freesia 13/04/2007 14:54

merci pour tout !
à bientôt

Mamma ha sempre raggione 06/04/2007 23:06

J'envoie ce message comme une bouteille à la mer, peut-être personne ne le lira.... J'ai eu la joie de voir l'un des derniers spectacles de Jorge Donn à Buenos Aires, en 1990 ou 91, je ne sais plus, qques mois avant sa disparition. Il n'était déjà plus de ce monde, il avait commencé à voler dans le ciel. J'en suis ressortie bouleversée.

freesia 10/04/2007 17:49

je l'ai lu !
beaucoup d'émotion. merci d'être passée.