Insolents solistes par la compagnie KLP

Publié le par freesia

Insolents solistes est la cinquième pièce de la compagnie KLP fondée en 2003. Cette création de 2008, co-écrite par Sofian Jouini et Brice Bernier, était présentée fin avril à Onyx/La Carrière.
Un décor sobre composé de cubes, de bancs et d'un mur en arrière-plan, donne l'occasion aux danseurs de jouer avec l'espace, les niveaux, les volumes. De ce fond aux couleurs sombres se détachent aisément les corps rouge, jaune, vert. Chacun est vêtu d'un simple pantalon et d'un tee-shirt coordonné. Les baskets crissent et les jeux de lumière mettent en valeur soli et mini-battle.
Le rideau s'ouvre sur une rangée d'hommes aux mouvements très lents. Le spectateur doit en profiter pour charger ses batteries car la montée en puissance de la pièce va être rapide et durer 55 minutes sans un seul temps mort. Les interprètes vont évoluer ensemble ou par duos et trios synthétisant la danse hip hop sans en oublier une miette. Les choix musicaux sont une fois de plus (voir
ici) pertinents. Les soli révèlent la spécialité de chacun, sa dextérité, son engouement. Il est indéniable que la vivacité et l'énergie réquisitionnées sont gigantesques. Les corps se tordent en rythme, sautent dans le vide, défient le sol. Les prises de risque sont flagrantes et pourtant tout n'est que plaisir et dynamisme.
Brice Bernier, Karim Bouheudjeur, Nabil Elkhayer, Hocine Jouini et Jérôme Monar ont partagé leur art avec force et passion. Ce soir-là leur courage émouvait le public puisque leur ami et sixième danseur de cette pièce, Sofian Jouini, était absent, victime d'un accident sérieux lors d'une répétition. Force est de constater que la troupe s'est surpassée pour lui. Souhaitons-lui un prompt rétablissement.

Le spectacle continuait ensuite par une battle entre KLP et une troupe américaine de leurs amis, dans le hall de  l'Onyx.


Commenter cet article