L'avant-dernier poème d'Yvann Alexandre

Publié le par freesia

avant-dernier-po--me.jpgL'avant-dernier poème est l'un des duos présentés dans le cadre de TranscenDanse, une chorégraphie d'Yvann Alexandre interprétée par Kevin Bruneel et Anthony Cazaux, le 10 novembre dernier à Nantes.

Vingt minutes surprenantes, questionnantes, originales sur la B.O. du film Le Parfum, composée par Tom Tykwer (une belle découverte pour ma part). Seuls les éclairages m'ont une fois de plus peu convaincue.
Pour le reste, les deux danseurs m'ont emportée dans leur histoire, leurs mots, leurs maux... Le début de la pièce avec un homme dos au public et l'autre en face de lui fait croire à un effet miroir. Puis les mouvements s'enchaînent dans une ambiance de contraires, d'ambiguités. 
L'évolution des corps rejoint souvent la forme d'un cercle où les danseurs sont diamétralement opposés. Opposés mais sur le même chemin. En pleine évolution, en pleine révolution comme la Terre chaque jour tourne sur elle-même. Les corps vrillent, s'équilibrent avec des énergies multiples.
Et au milieu de cette dynamique fluide, un robot gesticule comme s'il était dans son élément. Un de ces jouets téléguidés qui hypnotisent grands et petits. Il m'a intriguée, celui-là ! Jusqu'à me ravir en entamant un véritable corps à corps avec l'un des danseurs.

J'illustre ce billet dès que je trouve une photo !


edit du 29 : photo transmise par Yvann Alexandre. Aire de jeu pour autos-tamponneuses

Publié dans Danse

Commenter cet article